Menu

5 conseils pour mieux utiliser les liens d’autorité

16 avril 2016 - SEO
5 conseils pour mieux utiliser les liens d’autorité

Si vous avez l’habitude d’utiliser des liens d’autorité pour vos contenus SEO, ces conseils vont peut-être vous être utiles. Si vous pensez tout savoir sur l’utilisation des liens d’autorité, vous pouvez zapper cet article. Ou non, mieux, laissez un commentaire pour apporter votre contribution.

1.      Le site est-il vraiment d’autorité ?

Y avez-vous pensé ? Êtes-vous sûr que le site que vous vous apprêtez à linker a de l’autorité auprès de Google ? Oh mon Dieu, imaginez qu’en fait, vous êtes en train de faire un lien vers un simple site externe en rapport avec votre thématique ?! L’angoisse.

Les sites d’autorité sont facilement repérables. Tout le monde en parle, leurs noms vous disent quelque chose. Cela peut être un site institutionnel, une marque connue ou tout autre site qui brasse des milliers d’utilisateurs par jour. Google est un site d’autorité par exemple.

2.      La page cible est-elle en rapport avec votre thématique ?

En référencement, il est important de penser en terme de thématique ou de champ sémantique. Ainsi, lorsque vous faites un lien externe spécifiquement pour le référencement, pensez à étudier le champ sémantique de la page ciblée. Aucun intérêt de parler de Teliad si vous avez un blog mode. Par contre, faire un lien vers Archiduchesse alors que vous donnez une définition des chaussettes est une bonne idée.

3.      Vos liens doivent avoir un intérêt pour le lecteur

Alors OK, si vous rédigez un CP moisi sur un site moisi, vous n’en avez rien à foutre. Cependant, si vous rédigez un contenu satellite bien propre sur le site d’un client, vous avez tout intérêt à captiver votre lectorat. Voilà pourquoi votre lien d’autorité devra apporter une information complémentaire au contenu que vous rédigez. Par exemple, si vous donnez des conseils pour rédiger son avis fiscal de l’année, mettez un lien vers la page (officielle tant qu’à faire) de téléchargement dudit document.

4.      Les placer au bon endroit, au bon moment

À part si vous rédigez du contenu poubelle destiné aux moteurs, ne balancez pas vos liens au hasard. Prenez le temps de vous mettre à la place du lecteur. Demandez-vous à quel moment vous auriez aimé avoir plus d’informations sur un terme. Si vous insérez un terme technique sans le développer dans votre contenu, pensez à mettre un lien sur ce mot vers une page qui le décrit.

5.      Ne donnez pas une bonne raison au lecteur de quitter votre site

Voici ce qui est, selon moi, le conseil ultime. Si vous rédigez du contenu, c’est que vous souhaitez être lu ? Bon. Alors ne faites pas un lien vers une page qui raconte mieux l’histoire que vous ! Si vous donnez une définition des chaussettes, ne mettez pas un lien vers la page Wikipédia qui contient le même contenu que le vôtre, mais en mieux. C’est le meilleur moyen de faire augmenter votre taux de rebond.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *